Sud-Est du Pérou. 3360 m. « Nombril du monde » en langue quechua, Cuzco était la capitale du Tahuantinsuyu, “l’Empire des quatre quartiers”, ainsi que l’appelaient les Incas. La cité aurait été fondée vers 1200 par l’Inca (mythique) Manco Capac et sa sœur épouse  Mama  Occlo. “C’est en cette vallée que le soleil, notre père, veut que nous nous arrêtions pour nous y établir et y faire notre demeure “ écrit Garcilaso de la Véga. Ici, pas d’administration centralisée : selon le principe dualiste opposition/complémentarité, au Haut Cuzco (Hanan Cuzco) correspondait, séparé par la rivière Huatanay, le Bas Cuzco (Hurin Cuzco). Par ailleurs, la cité était divisée en quatre quartiers eux-mêmes subdivisés en sections incluant trois ou cinq ceque, des lignes imaginaires rejoignant - au loin - différents lieux sacrés  (temples, tombes, sources, rochers...). Les Espagnols se sont empressés — pour y construire églises et couvents —, de détruire les édifices incas, tout en conservant leurs bases en pierre. Des blocs ajustés au millimètre, dont l’un « à douze angles » fait encore l’admiration des visiteurs. Le Temple du Soleil (Coricancha) était dédié aux forces de la nature et largement recouvert d’or et d’argent. Il abritait, en position assise et habillées de leurs plus riches vêtements, les momies des grands ancêtres qui semblaient y tenir conseil.  Dominant la ville, les vestiges de Sacsayhuamán  forment une triple muraille en « dents de scie » constituée de blocs de pierre superposés dont certains dépassent huit mètres de haut et plusieurs dizaines de tonnes. Cuzco a été déclarée Patrimoine culturel de l’Humanité par l’UNESCO en 1983. * Lire l’interview de Carmen Bernand   A voir : le musée historique régional, le musée d’art précolombien, le musée Inka. Et les vestiges du Temple du Soleil (coricancha), aujourd’hui socle de l’église et du couvent Santo Domingo.                                   Cuzco                                “Nombril du Monde” et capitale de l’Empire Inca (le Tahuantinsuyu)  © Claude Joulin © Claude Joulin © Claude Joulin © Claude Joulin © Claude Joulin Gloire au Dieu Soleil ! La grande fête de l’Inti Raymi, tous les 24 juin, à Cuzco, lors du solstice d’hiver (nous sommes dans l’hémisphère sud). La ville vue des toits    La cathédrale, sur la Plaza de Armas. Coeur de  la ville moderne et  de  l’ancienne capitale  inca.  Construit entre 1560 et 1664, l’édifice a bénéficié de l’apport de nombreux blocs prélevés sur la  “Forteresse”,  les  enceintes  voisines du Saqsayhuama (photo ci-dessous). La  cathédrale  abrite   le tombeau de Garcilaso de la Vega. Ruelle en bordure d’un ancien mur inca.  Au coeur de cet ancien mur inca, la célèbre  pierre à 12 angles... Dominant Cusco, la “Forteresse” ou complexe religieux de Sacsayhuaman. Un prodigieux assem dont le plus lourd, haut de 9  Ruelle en escalier du quartier San Blas © Jean-Philippe Pour  tailler  les bords de la pierre, on portait un coup de  côté  et de direction centrifuge ; on obtenait ainsi, aux angles de la pierre, un angle diédre supérieur à 90° ” Jean-Pierre Protzen Le Journal de la Société des Américanistes en ligne : - de 1895 à 2000 : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/revue/jsa - de 2000 à 2005 : http://jsa.revues.org/ Consulter blage de blocs de pierre mètres, pèserait 30 tonnes Andes précolombiennes. VERLADE Béatrice, GAVAZZI Adine. Collection Beaux Arts. Hazan. 2010. Les rois Incas divisièrent leur empire en quatre parties,  et l’appelèrent  Tahuantinsuyu, c’est-à-dire les quatre parties  du monde (...) La ville de Cuzco en était comme le point  ou le centre.”   Garcilaso de la Vega http://www.youtube.com/watch?v=Srj-DT1h8Po Menu de l’abécédaire illustré Interviewes des     chercheurs, sites web, expos Interviewes des     chercheurs, sites web, expos ART PRECOLOMBIEN - PRE-COLUMBIAN ART - ARTE PRECOLOMBINO