Aztèque (ou Mexica) © South American Pictures / Chris Sharp © Photothèque A. d’Orval © Photothèque Berjonneau ©Photothèque A.d’Orval © Photothèque A. d’Orval Guidés par leur dieu, Huitzilopochtli, les Aztèques vont construire une cité lacustre comparable à Venise ! La pierre du Soleil.  Un calendrier de 3,60 m de diamètre. Déesse de l’eau ( face et dos). Andésite fine grise  H : 41 cm  la : 28 cm Porte-étendard. Andésite grise, yeux en coquillages et bitume   H : 53 cm  - la : 28 cm Coxolxauhqui. Déesse de la Lune au corps démembré. © South American Pictures / Frank Nowikowski Coatlicue, déesse de la Terre et de la mort     South American Pictures/ Marion Morrisson © Divinité en pierre Personnage assis en pierre                                                                                        Pour de plus amples informations                              www.quaibranly.fr Le Journal de la Société des Américanistes en ligne : - de 1895 à 2000 : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/revue/jsa - de 2000 à 2005 : http://jsa.revues.org/  ...et en BD Chez Casterman Dans ce numéro de novembre 2010, National   Geographic  consacre  un long article au monolithe de la dées- se   Terre  aztèque  Tlaltechuhtli.   La pierre (12 t, 4,17 m x 3,62 m)  a  été découverte   en   2006.   Voir    aussi  les  nombreuses    offrandes   retrou- vées sous la sculpture située au  bas des escaliers du Templo Mayor.                 D’autres images (en vignettes) sur  http://www.southamericanpictures.com http://www.lexilogos.com/   Voir pays et cartes. Rechercher MEXIQUE (entre autres...) Rubrique : Documentation  scientifique. Accéder au portail documentaire. Quatre catalogues  en ligne : médiathèque, iconothèque, archives  et  documentation des collections. Et le catalogue des objets à visionner avec le zoom. Mexique. 1200 à 1521 apr. J.-C.  Selon la légende, c’est le dieu Huitzilopochtli, « Colibri du Sud », qui conduit les Aztèques — de leur vrai nom Mecicalt devenu Mexica — à quitter, pour un long pèlerinage, la cité mythique d’Aztlán (« terre blanche » en nahuatl). La mission est précise : ils doivent bâtir un temple à la gloire de leur divinité, là où ils verront un aigle posé sur un figuier de barbarie. Désormais nomades, les Aztèques partagent le mode de vie des Chichimèques (barbares). Guidés par Huitzilopochti (dieu du soleil au zénith), ils atteignent, après plus d’un siècle, les bords du lac Texcoco (aujourd’hui asséché et largement recouvert par la ville de Mexico). C’est là qu’ils voient enfin l’aigle perché (un serpent figure le plus souvent dans son bec). Les populations locales n’apprécient guère ces nouveaux venus qui s’installent auprès d’eux. Après de multiples combats et jeux d’alliance, les Aztèques prennent enfin possession d’un territoire (marécages et îlots) qu’ils valorisent et sur lequel ils construisent, à partir de 1325, non seulement un temple, mais une extraordinaire cité lacustre :  Tenochtitlán   (du nom de leur premier empereur mythique : Tenoch). De l’avis des Espagnols, à part Venise, rien au monde n’était comparable à la belle et impressionnante capitale aztèque posée sur la lagune et reliée à la terre ferme par de longues chaussées entrecoupées de ponts mobiles. Agriculteurs, commerçants, mais tout autant farouches guerriers, les Aztèques pactisaient avec les uns (Triple Alliance) et combattaient les autres. Les vaincus versaient un tribut constitué tout à la fois de produits alimentaires, d’objets exotiques et de luxe. D’êtres humains aussi, destinés au sacrifice.  « La clé de voûte de la religion », selon l’expression de Claude-François Baudez. Un nombre impressionnant de prisonniers de guerre  ont été, semble-t-il, mis à mort pour honorer les dieux et se concilier leurs faveurs. Hernán Cortés parviendra à vaincre les Aztèques en fédérant leurs ennemis (parmi lesquels les Tlaxcaltèques). Le douzième et dernier empereur aztèque, Cuauhtémoc, fut exécuté le 8 février 1525. Spécificités artistiques  :  de grandes sculptures en pierre volcanique, à l’exemple  de  la « Pierre du soleil » — calendrier de 3,60 m de diamètre découvert  en 1790 sous  la  grande  place  de  Mexico  —  ou  du  monolithe  représentant la déesse Coyolxauh  qui, retrouvé lors de travaux effectués à proximité de la cathédrale, en 1978, a permis de localiser le Templo Mayor, le plus grand temple-pyramide de la capitale aztèque. Également : des statuettes en  argile ou terre cuite à  l’effigie de divinités  ou  de  chevaliers  aigles ou jaguars, mais aussi des codex (récits picto- graphiques  peints  sur  feuilles  d’agave,  écorce  ou  peaux  de  cervidés)  parmi  lesquels on  peut  citer  le  “Borbonicus”  (conservé à Paris,  à  la  bibliothèque de  l’Assemblée Nationale), des mosaïques, des boucliers de plumes. Et  nombre de coupes tripodes, d’encensoirs, de sifflets, d’ocarinas, de pipes, etc.  Pour en savoir plus (en langue française) La Conquête du Mexique côté espagnol par ses principaux acteurs  CORTES Hernan. La Conquête du Mexique La Découverte/Poche Littérature et voyages. 1996   DEL CASTILLO Bernal Diaz. Histoire véridique de la conquête de la Nouvelle Espagne. La Découverte/Poche. 2009.  LAS CASAS Bartolome (de). Très brève relation de la destruction des Indes. La Découverte/Poche. Littérature et voyages. 1996. SAHAGUN Fray Bernadino (de) Histoire générale des choses de la Nouvelle Espagne FM/La découverte. 1991. Ouvrages généralistes   SOUSTELLE Jacques La vie quotidienne des Aztèques à la veille de la conquête espagnole. Hachette. 1955.  SOUSTELLE Jacques. L’univers des Aztèques. Collection Savoir : cultures. Herman. Éditeur des Sciences et des Arts. 1979. STIERLIN Henri L’art Aztèque et ses origines Seuil. 1982. STIERLIN Henri. Mexicas. Climats, peuples et civilisations du Mexique précolombien. Voyage et Nature. Imprimerie Nationale. 2007.  Pour aller plus loin MATOS MOCTEZUMA Eduardo Les Aztèques. Corpus Précolombien. La manufacture. 1989. GRAULICH Michel. Le sacrifice humain chez les Aztèques. Fayard 2005. MATOS MOCTEZUMA Eduardo OLGUIN Felipe Solis. Aztèques. Citadelle et Mazenod. 2003 - LÓPEZ LUJAN Leonardo, FAUVET-BERTHELOT Marie-France. Aztèques. La collection de sculptures du musée du quai Branly. 2005. DEHOUVE Danièle, VIÉ-WOHRER Le monde des Aztèques. Riveneuve Éditions. 2008. BERNAND Carmen. Quetzalcoatl le serpent à plumes. Larousse. 2010. Et aussi... Dossier d’archéologie nº 245. Grandes Civilisations du Mexique Olmèques, Zapotèques, Mayas, Aztèques. Juillet-Aout 1999. La civilisation de Teotihuacan. MONGNE Pascal. Des Olmèques aux Aztèques. Voir l’Histoire. Editions Fleurus (avec un CD Rom pour découvrir la grande cité  lacustre de Tenotchtitlan).           ART PRECOLOMBIEN - PRE-COLUMBIAN ART - ARTE PRECOLOMBINO Menu Interviewes des     chercheurs, sites web, expos Interviewes des     chercheurs, sites web, expos de l’abécédaire illustré http://www.youtube.com/watch?v=Q5_zq66MOMs Sur les traces des Aztèques