Mésoamérique. 1200 à 500 av. J.-C. La culture olmèque est considérée comme “mère” de toutes les cultures  mésoaméricaines. Les archéologues ont longtemps cantonné les « Olmecas » ou « gens du caoutchouc » (en nahuatl) aux seules basses terres marécageuses du Golfe du Mexique. Il est vrai que c’est là, notamment au sein du centre cérémoniel de San Lorenzo (État de Veracruz), puis de celui de La Venta (État de Tabasco), qu’ont été trouvées les « têtes colossales », dont certaines sont extraites de carrières éloignées de plus de cent kilomètres. Ces monolithes de basalte — représentant des personnages casqués aux nez épatés — dépassent parfois trente tonnes et plus de trois mètres de haut.  Leur pendant a été découvert — beaucoup moins élaboré — sur la côte pacifique, notamment celle qui borde le Guatemala (tous les chercheurs ne sont pas d’accord sur la contemporanéité de ces têtes avec celles du golfe du Mexique). Noter que Claude Baudez soutient l’idée qu’elles représentent “les têtes coupées de rivaux malheureux aux batailles rituelles” (lire Beauty and ugliness in olmec monumental sculpture dans le tome98-2 du Journal de la Société des américanistes de 2012). Les prêtres olmèques ont synthétisé les traditions locales pour créer une iconographie religieuse principalement fondée sur le culte du jaguar (et incluant nombre de ses attributs, comme les crocs ou les griffes, plutôt que sa représentation). Les spécialistes reconnaissent une « force » principale, liée à la fertilité, et mêlant les traits du jaguar à ceux du serpent d’eau. Ils soulignent aussi la répétition dans les motifs hiéroglyphiques olmèques d’une sorte de X parfois qualifié de croix de Saint André. Les offrandes olmèques ne manquent pas d’impressionner par leur volume. Des tonnes de plaques de serpentine ont été enterrées dans des fosses (l’une de ces offrandes compose une mosaïque en forme de tête de jaguar). Les derniers Olmèques ont été au contact des premiers Mayas qu’ils ont très certainement influencés (à l’exemple du culte de l’inframonde). Spécificités artistiques : au-delà des têtes colossales, les Olmèques ont érigé la première pyramide (en forme de cône) de Mésoamérique, et nombre de frises sculptées*, de stèles gravées et « d’autels » avec niches et personnages tenant un corps d’enfant. S’y ajoutent, sur le plan de la céramique, le célèbre « baby face » (gros bébé asexué dans diverses positions) et des personnages anthropomorphes (adultes assez massifs aux crânes rasés, également asexués) en position debout. Les haches en jade (pectorales ou colossales) et les masques funéraires en pierre font aussi partie des productions olmèques les plus remarquables. Traits caractéristiques : des personnages félinisés, avec des sourcils en flamme, des mains griffues, des têtes en forme de grains de maïs et, surtout, des lèvres aux commissures tombantes. Noter que l’art olmèque est contemporain de celui de Chavín au Pérou. * Une frise sculptée représentant trois félins et datée de 2800 ans a été récemment découverte sur le site de Chalcatzingo dans l’Etat de Morelos (Mexique) Pour en savoir plus (en langue française) SOUSTELLE Jacques   Les Olmèques  Arthaud. 1979 - Dossier d’archéologie  N° 245  Juillet-Août  1999   Grandes civilisations du Mexique. Olmèques,  Zapotèques, Mayas, Aztèques, la civilisaion Teotihuacan  - JANSEN  Dora et Paul. La collection. Maîtres des Amériques. Hommage aux artistes précolombiens. Fonds mercator 5 continents éditions. 2005. BERJONNEAU Gérald, DELTAILLE Emile,  SONNERY Jean-Louis. Textes de GRAULICH Michel  Art précolombien Mexique Guatemala.  Chefs d’oeuvre inédits.  Payot Paris  1985 (épuisé, épisodiquement en vente sur Internet).                                 Olmèque Manche de perforateur. Jadéite translucide, vert clair, finement polie. H : 7,3 cm. 1000  à 500 av. J-C. Vase au canard. Terre cuite creuse gris  foncé, cinabré  et engobe noir. H : 15 cm. L : 16  cm . Las Bocas, 1000 à 500 av. J.-C. Personnage assis en lotus. Terre cuite pleine. engobe crème. Traces  de  cinabre H : 11 cm.  Las Bocas, 1000 à 500 av.  J.-C Ces têtes géantes peuvent dépasser 3 m et atteindre 50 t. Musée de Jalapa Haches Masque en jadéite. Bouche entrouverte lèvres tombantes sont caractéristiques. Personnage debout Les Olmèques et la sculpture sur YouTube © Photothèque A.d’Orval © Photothèque A.d’Orval © Photothèque A.d’Orval © Photothèque A.d’Orval © Photothèque A.d’Orval © Photothèque A.d’Orval © Photothèque A.d’Orval  cérémonielles  et Voir aussi... Le Journal de la Société des Américanistes en ligne : de 1895 à 2000 : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/revue/jsa http://www.youtube.com/watch?v=R_a0EPlt37k Pour voir davantage d’objets précolombiens aller sur : Les Précolombiens sur le Net Les Précolombiens en Europe © Justin Kerr - K8387 a Photographs http://www.mayavase.com/ Menu de l’abécédaire illustré   Interviewes des      chercheurs, sites web, expos Interviewes des     chercheurs, sites web, expos ART PRECOLOMBIEN - PRE-COLUMBIAN ART - ARTE PRECOLOMBINO